Jeux de casino et de poker

Paco et les poivres
paco and peppers
Les diamants
Poker à 3 cartes
Ride’m poker

Rafael Nadal gagne son premier tournoi de poker

Rafael-Nadal Rafael Nadal, le grand champion du tennis mondial, a remporté ce janvier 2013 son premier tournoi de poker. Resté sur la touche pour au moins huit mois à cause de plusieurs blessures, « Rafa » s’est dédié à     son autre passion, le poker, un domaine où il a toutes les chances d’exceller aussi. Bien que le montant du prix gagné soit modique par rapport aux millions gagnés dans le tennis professionnel, l’Espagnol a prouvé que la victoire faisait partie de sa nature, même dans un domaine qui n’est pas le sien.

La légende du tennis espagnol s’est imposée devant 47 concurrents dans un tournoi à 10 € sur PokerStars, pour finalement gagner le premier prix valant 152,40€ . Nadal bien passé du temps pour sa formation au poker. Il a appris les stratégies du bluff et a reçu des conseils de la part des meilleurs pros.

Il est évident qu’on ne peut pas comparer un prix de 150 euros avec les 50 millions de dollars qu’il a accumulés en prix en argent dans le tennis, mais cette expérience lui a apporté ce qu’il veut le plus: gagner.

Après le tournoi, Rafael Nadal a déclaré: « Il n’est pas un secret que j’aime la compétition et je fais de mon mieux en tout, que ce soit le tennis, le golf ou les jeux vidéo. Quand j’ai découvert le poker, j’ai choisi de rejoindre PokerStars parce qu’ils comprennent ce qu’il faut pour être le meilleur et ils ont eux-mêmes des qualités de champions. Je suis très heureux de travailler avec eux. »

11 fois champion au Grand Chelem, Rafael Nadal a également prouvé ses habiletés au poker en 2012, lors du Championat de Poker en Ligne d’Espagne, même s’il n’a pas été aussi chanceux que maintenant. Sa combinaison AK a été alors vaincue par une paire de Valets.

La finale du Partouche Poker Tour Saison 4

Ce weekend (12-13 novembre) aura lieu la finale du Partouche Poker Tour Saison 4 à Cannes. Le vainqueur remportera non moins non plus que 1 000 000 €.

1 000 000 € pour le meilleur joueur du  Partouche Poker Tour Saison 4

Presque deux mois après son début, Partouche Poker Tour Saison 4 arrive à son dénouement. Les neuf finalistes, dont deux sont français, vont se battre pour le million d’euros promis au gagnant et ajouter leur nom à la liste des vainqueurs des précédentes éditions, tells Alain Roy, Jean-Paul Pasqualini et Vanessa Selbst. Le favori pour le titre est Sam Trickett. Le joueur anglais est le chipleader et va débuter la table finale avec 2 605 000 chips pour un moyen de 1 930 000. Comme vous voyez, l’écart entre les tapis des protagonistes est faible, ce qui garantit une table finale très disputée.

Cette ultime table sera diffusée en direct et elle sera commentée par Antoine Vannini et Raquel Azran. L’action commence samedi 12 novembre à 13 heures.

Disposition de la table finale

Siège 1 – Alexander Dovzhenko (Ukraine) : 944 000 chips
Siège 2 – Mads Wissing (Danemark) : 2 144 000 chips
Siège 3 – Fouad Behbehani (Etats-Unis) : 2 446 000 chips
Siège 4 – Mustapha Kanit (Italie): 2 047 000 chips
Siège 5 – Samuel Trickett (Angleterre) : 2 605 000 chips
Siège 6 – Oleksii Kovalchuk (Ukraine) : 1 626 000 chips
Siège 7 – Roger Hairabedian (France) : 1 890 000 chips
Siège 8 – Ilan Boujenah (Israël) : 1 241 000 chips
Siège 9 – Alexandre Coussy (France) : 2 473 000 chips

Payout de la table finale

1ere position:  1 000 000 €
2ème position: 600 000 €
3ème position: 379 760 €
4ème position: 300 000 €
5ème position: 230 000 €
6ème position: 190 000 €
7ème position: 160 000 €
8ème position: 130 000 €
9ème position: 100 000 €

Gros appétit pour le Main Event des WSOP 2011

L’optimisme des organisateurs des World Series of Poker au sujet du nombre de participants au Main Event de cette année n’était pas une exagération ou un espoir.

Malgré le recul déterminé par la fermeture de nombreux sites de poker, l’Evénement Principal des Séries 2011 a attiré son troisième plus grand nombre de joueurs de tous les temps. Lorsque les inscriptions ont été fermées le dimanche 10 juillet, les responsables WSOP ont annoncé que 6865 joueurs avaient payé les 10.000 $ pour acheter un siège au plus important événement du monde du poker.

« Cet été, on fait encore plus ressortir l’attrait du jeu et la force de cet événement », a déclaré le directeur exécutif des WSOP Ty Stewart. « Nous sommes tellement reconnaissants pour tous ceux qui sont venus du monde entier afin de démontrer que le poker continue de se développer. »

Les joueurs ont afflué vers le casino Rio pour le Jour 1D, qui est advenu comme le plus prolifique premier jour du Main Event, avec 2802 joueurs inscrits. Cela a mené à 75 672 le nombre total d’inscriptions aux 58 événements WSOP de cet été, ce qui bat le record de l’année dernière par plus de 200 personnes.

Les joueurs ont été généralement plus pessimistes quant à la participation au Main Event. Jonathan Duhamel, le champion de l’an dernier, avait l’une des plus optimistes estimations – à savoir 6.000 personnes – et ses attentes ont été dépassées!

Mike Sexton, commentateur du WPT (World Poker Tour), a déclaré que la plupart de ses amis s’attendaient à plus ou moins de 5400 joueurs avant que le Main Event commence. »J’aurais parié sur moins de 5800 sans doute » dit Sexton.

Les joueurs ont créé un prize pool de 64,531,000 $. Le gagnant empochera 8,7 millions $ – soit environ 250.000 $ moins que Duhamel l’an dernier – et chacun des huit premiers deviendront des millionnaires.

Les paiements commencent à la 693e place, avec 19,359 $.

« Les gens veulent toujours jouer (dans le Main Event). Le poker est de plus en plus partout dans le monde, donc ils vont venir de partout pour y jouer », pense le pro Jeff Madsen.

Sur la longue liste de noms notables ayant pris le départ le 10 juillet, Madsen et Sexton ont eu deux des meilleures évolutions à travers huit heures de jeu.

Sexton, détenteur d’un bracelet WSOP, s’est maintenu au niveau de départ de 30.000 jetons la plupart de la journée, pour finalement gagner un gros pot à presque doubler la somme initiale.

Madsen, Le Joueur WSOP de l’Année 2006 et détenteur de deux bracelets, a gagné des jetons toute la journée et a été près du haut du classement avec 90.000 jetons atteignant le dernier niveau de deux heures.

« Personne ne pensait que ce serait à un si haut niveau, mais je ne suis pas choqué », a déclaré Sexton. « C’est une grande participation. Évidemment, les World Series of Poker peuvent être fières de l’événement. »

Le Royaume-Uni « mettra à jour » sa législation

Le 10 juillet, le populaire journal britannique The Observer a relaté que la législation en matière de jeu au Royaume-Uni pourrait bientôt subir des changements radicaux. Après la récente fermeture de Full Tilt Poker, Jeremy Hunt, le Secrétaire d’Etat à la Culture, se prépare à adapter la législation existant en Grande-Bretagne.

En janvier, Hunt a déclaré au journal Daily Mail qu’il envisageait de sévir contre la publicité des opérateurs étrangers au Royaume-Uni. Un autre plan était d’interdire l’utilisation des cartes de crédit pour les transactions liées aux jeux d’argent en ligne.

La cible de la campagne a été le « Gambling Act » 2005 du Parti Travailliste, qui a assoupli les restrictions sur les publicités portant sur le jeu au Royaume-Uni.

Beaucoup de choses se sont passées depuis janvier, dont les plus notables ont été le Vendredi Noir du poker aux Etats-Unis et la fermeture subséquente de Full Tilt Poker dans le monde entier par l’organisme de réglementation – la Commission de Contrôle des Jeux d’Aurigny.

Un porte-parole du Ministère britannique de la Culture, des Médias et du Sport, a déclaré: « Ce qui s’est passé avec Full Tilt Poker montre pourquoi le gouvernement cherche à réformer la réglementation en vigueur pour les opérateurs basés à l’étranger et nous espérons annoncer les résultats dans les prochaines semaines ».

Les changements proposés touchent de nombreux sites de jeux en ligne présents sur le marché britannique, dont le géant PokerStars, qui détient une licence délivrée dans L’île de Man.

A l’heure actuelle, les entreprises de jeu peuvent exploiter des sites web dans le pays sans une autorisation de la Commission de Jeu du Royaume-Uni (UKGC). Toutefois, ils doivent avoir le siège dans la juridiction où ils fonctionnent et doivent être réglementés par une agence de la UKGC.

La « mise à jour » de la législation signifie probablement le développement de mesures réglementaires pour les opérateurs des juridictions se trouvant ou non sur la liste blanche du Royaume-Uni. Jusqu’à présent, on n’a fait aucune mention sur les conséquences des changements pour les joueurs britanniques.

Après le « Vendredi noir », le poker se réinvente

Bwin.party Digital Entertainment Plc et d’autres sociétés britanniques offrant du poker en ligne ont profité de la répression des entreprises rivales aux Etats-Unis.

Les fondateurs de Pokerstars, Full Tilt Poker et Absolute Poker ont été parmi les 11 personnes inculpées par les procureurs fédéraux le 15 avril, pour les infractions de fraude bancaire, blanchiment d’argent et paris illégaux. Le jour après l’événement, les actions Bwin ont grimpé de 30%. Les investisseurs ont spéculé que la société gagnerait les joueurs qui auraient auparavant essayé les jeux plus prolifiques des concurrents des États-Unis.

« Il y a eu un grand émoi dans le marché; beaucoup des problèmes dans le domaine ont été causés par PokerStars », a déclaré l’analyste James Hollins. « Mais ils ont passé les dernières années à recycler une quantité énorme de l’argent des États-Unis en Europe, et les rendements ont été énormes. Ils ont toujours beaucoup, beaucoup d’argent, et une marque puissante ».

Après avoir dû cesser d’offrir du poker en ligne aux Américains, PokerStars a perdu 29% de ses joueurs et Full Tilt Poker a diminué de 36%, selon PokerScout, un site web qui surveille le trafic sur les sites de poker.

Pourtant, le site de poker de Bwin.party n’a gagné que 1% et son système Ongame a perdu 10%. Microgaming, le système utilisé par Ladbrokes Plc, a perdu 5% et le site de poker de 888 Holdings Plc a augmenté de 3%, selon le même PokerScout.

Les cadres de Bwin.party ont rapporté une « encourageante » croissance de 33% dans la moyenne quotidienne des nouvelles inscriptions pour la seconde moitié d’avril.

« Nous pensons que cela représente un significatif, quoique petit premier pas vers le retour à la croissance de notre entreprise de poker », a déclaré Jim Ryan, l’un des dirigeants de la co-entreprise. Il a aussi dit qu’il était trop tôt pour évaluer pleinement l’impact, parce que PokerStars et Full Tilt ont encore une « formidable présence » en Europe.

PokerStars, Full Tilt Poker et Absolute Poker ont convenu de remettre les fonds dus aux clients américains et n’ont aucune restriction à s’adresser aux clients non-américains.

L’acte d’accusation et une plainte civile déposée par le Procureur des États-Unis Preet Bharara demandent des sanctions de 3 milliards de dollars et la confiscation de biens des sociétés impliquées.

« Ces chiffres feront une brèche importante dans leur capacité à financer les initiatives agressives de marketing », estime l’analyste Gavin Kelleher.

Maintenant, on s’attend qu’une partie de l’argent obtenu par certaines sociétés aux Etats-Unis soit investie en Europe. Les gains seront plus visibles à long terme.

En ce qui concerne les sociétés bannies aux Etats-Unis, une condamnation pourrait coûter à PokerStars et Full Tilt leurs autorisations italienne et française, et pourrait entraver leurs efforts d’obtenir la licence dans d’autres pays européens.

Le poker, plutôt un jeu d’adresse

Est-ce le poker « un jeu de hasard » purement et simplement, tel qu’apprécié en 1910 par un juge de la Louisiane? Ou est-ce un jeu dans lequel les compétences jouent un rôle important? La réponse peut contribuer à se rendre compte si le poker en ligne devrait être inclus dans la loi interdisant aux Américains de jouer sur Internet.

Jusqu’à présent, les juges ont eu tendance à respecter le précédent de 1910. Les décisions futures décideront les perspectives d’une industrie de 6 milliards de dollars. Pourtant, il y a encore très peu de recherches à ce sujet.

Une nouvelle étude menée par un économiste, Steve Levitt, auteur du livre « Freakonomics », et Thomas Miles, son collègue à l’Université de Chicago, utilise des données sur ceux qui ont  participé aux WSOP 2010. L’an dernier, il a attiré plus de 32.000 joueurs et a occasionné des prix dépassant 185 millions $. Comme le tournoi est ouvert à toute personne qui paie les frais d’inscription, les participants ont de différents niveaux d’expérience.

Levitt et Miles ont réparti les participants en deux groupes. Le premier comprenait ceux qui pourraient être considérés comme « hautement qualifiés »; dans le second, il y avaient tous les autres. Si le poker était vraiment un jeu de chance, alors les gains de 12% des participants appréciés comme particulièrement doués ne devrait pas avoir différé sensiblement de ceux des autres.

Mais ce ne fut pas le cas. Ceux qui étaient des talents confirmés avaient réussi aussi en 2010. Tandis que les joueurs habituels ont enregistré des pertes en proportion de 15,6%, les talentueux ont obtenu un rendement de l’argent investi de 30,5%, ce qui suggère que le poker soit après tout un jeu d’adresse.

Full Tilt tarde à rembourser l’argent aux joueurs

Les joueurs cherchant à obtenir les soldes de leurs comptes sur Full Tilt Poker pourraient avoir à attendre plus longtemps que prévu. Selon une nouvelle déclaration parue sur le site Full Tilt Poker, le site doit encore mettre au point le plan pour remettre de l’argent dans les comptes des joueurs de poker américains. Il n’y a pas encore une date prévue à laquelle les joueurs peuvent s’attendre à recevoir des fonds.

Les nouvelles viennent à la suite des développements importants dans les efforts de remboursement des autres sites bannis aux Etats-Unis. PokerStars a récemment annoncé qu’il avait remboursé plus de 100 millions de dollars aux joueurs américains – avant que d’autres sites retournent un seul dollar. En outre, Absolute Poker a annoncé qu’il est advenu à un accord avec le ministère américain de la Justice – le même que pour Full Tilt et Poker Stars – et peut désormais utiliser son nom de domaine afin de rembourser l’argent dû aux joueurs des États-Unis.

Quelques jours après les événements du 15 avril, Full Tilt Poker et PokerStars ont convenu avec le ministère de la Justice de maintenir leurs sites fonctionnels seulement pour restituer les fonds à leurs joueurs américains. Cela a apaisé les soucis de nombreux joueurs qui ont d’abord craint d’avoir perdu les soldes de leurs comptes.

Cependant, alors que PokerStars a été en mesure de passer immédiatement au traitement des remboursements, Full Tilt Poker a amorcé le processus avec plus de difficulté. Les joueurs américains ont reçu des explications par une déclaration faite sur le site FTP.

« Depuis le 15 avril, Full Tilt Poker s’est confronté à de nombreux défis et obstacles pour assurer le bon fonctionnement de ses activités internationales et la bonne organisation du retour des fonds aux joueurs américains », dit la déclaration.

« FTP a travaillé sans relâche pour répondre à ces questions et a fait des progrès significatifs sur les deux fronts. Les affaires internationales de FTP retournent à la normale tandis que nous nous concentrons sur le remboursement sûr et ordonné de dépôts des joueurs des États-Unis. Nous sommes absolument déterminés à faire en sorte que les joueurs des États-Unis soient payés dès que possible. Nous nous excusons pour le retard et le fait que nous avons sous-estimé le temps qu’il faudrait pour résoudre ces questions. Nous allons tenir au courant nos joueurs des États-Unis quand nous aurons des informations plus précises. »

eCOGRA met à jour les standards pour les opérateurs de jeux

Dans un communiqué de presse, eCOGRA a porté à la connaissance du public la mise à jour de ses « Pratiques généralement admises », connues sous le nom d’eGAPs. Selon eCOGRA, « les eGAPs fournissent un cadre professionnel pour une activité sécuritaire, équitable, efficace et responsable. » eCOGRA est un organisme indépendant qui élabore des normes et octroie des certifications aux opérateurs de casino en ligne qui se sont conformés à ses eGAPs. Jusqu’à présent, eCOGRA a octroyé son sceau à 153 sites de jeu en ligne. La version révisée de ses eGAPs a été publiée par eCOGRA sur son site web.

Andrew Beveridge, le chef de la direction d’eCOGRA, a déclaré que les révisions avaient été prises pour s’assurer que les exigences d’eCOGRA répondent aux nouvelles lignes directrices exposées par le Comité Européen de Normalisation. Il a ajouté que les nouvelles eGAP répondraient aussi aux exigences de la plupart des autorités de réglementation du monde entier.

Les mesures responsables des jeux à distance du CEN ont été formulées à l’Accord d’atelier du CEN, qui a eu lieu plus tôt cette année. Comme les pays européens optent de plus en plus pour un marché concurrentiel mais strictement réglementé, leurs organismes de réglementation seront guidés par « Les mesures responsables des jeux à distance » du CEN.

Les opérateurs de casino en ligne qui portent déjà le sceau Safe & Fair eCOGRA devront également s’aligner aux dernières exigences. Les sites approuvés par eCOGRA doivent subir une inspection périodique et s’ils ne sont pas conformes aux exigences de la mise à jour, leur approbation ne sera pas renouvelée.

Les neuf domaines clés couverts par eCOGRA comprennent la protection des clients vulnérables, la prévention du jeu chez les personnes mineures, la lutte contre la fraude, la protection de la vie privée, le jeu équitable, la transparence des comptes, le marketing responsable, la satisfaction des clients et la fourniture d’un environnement d’exploitation sécuritaire.

PokerStars vous invite à voir le « Game of Your Life »!

Voulez-vous amener votre groupe d’amis à l’autre bout du monde pour voir le septième match du Championnat NBA? Si le basket n’est pas votre jeu, alors que diriez-vous du Super Bowl? Ou des Jeux olympiques? Est-ce que vous préférez le tennis? Ensuite, rendez-vous à Wimbledon! Le monde est maintenant votre stade, grâce à la nouvelle promotion lancée par PokerStars. Vous avez la chance d’aller voir un événement sportif, partout dans le monde, avec autant d’amis que vous aimez.

La meilleure partie de tout cela, c’est que la promotion est ouverte à tout le monde. Et, en plus de la chance de gagner le voyage de votre vie à un événement sportif n’importe où dans le monde, PokerStars offrira également 1.000.000 $ en argent comptant  à travers les freerolls prévus pour la période de promotion.

Voici ce qui est en jeu:

• des sièges dans les premiers rangs à l’événement sportif  de votre choix, partout dans le monde;
• la possibilité d’amener autant d’amis que vous voulez, dans la limite du prix disponible;
• les frais de voyage et hébergement inclus
• un paquet total des prix à la valeur de 100.000 $
• plus de 1,000,000 $ en espèces, accordés en freerolls chaque semaine

Pour profiter de cette offre, les joueurs devront se qualifier pour l’une des six finales freeroll. La qualification peut être obtenue de plusieurs façons, y compris les satellites gratuits et les satellites FPP (Frequent Player Points), les deux types de tournois se déroulant plusieurs fois par jour d’ici jusqu’au 21 mai. Les finales auront lieu une fois par semaine à partir du 17 avril, jusqu’au 22 mai.

Les cinq premiers freerolls garantissent des cagnottes de 100 000 $, tandis que le 22 mai la Grande Finale offrira au gagnant le prix de sa vie – un voyage à n’importe où dans le monde à un événement sportif, tous frais payés, jusqu’à 100.000 $!

Si vous ne pouvez pas gagner une place dans l’une des finales  par les tournois satellites, ne vous inquiétez pas, car tout ce que vous devez faire est soit effectuer un premier dépôt sur PokerStars, soit recharger votre compte, et vous serez crédité de l’argent nécessaire pour ces finales.